Saviez-vous que les calculs nationaux du programme GenOvis sont faits chaque semaine?

En effet, les données de performance entrées dans le programme GenOvis, chaque semaine, sont utilisées afin de calculer les évaluations génétiques des nouveaux animaux ajoutés à la base de données. Le système met également à jour les ÉPD et indices génétiques de leurs collatéraux.

Ainsi, chaque vendredi soir, la base de données du programme GenOvis, localisée à l’Université de Guelph, en Ontario, passe à travers le module de calcul des ÉPD afin de mettre à jour les évaluations génétiques de tous les animaux de la base. Ce processus complexe prend environ 7 heures à se compléter. Alors, chaque samedi matin, les éleveurs ont accès à la mise à jour de l’évaluation génétique de leurs nouveaux agneaux ainsi qu’à celle des parents et des collatéraux de ces derniers.

Dans l’ancienne version du programme GenOvis (celle utilisée avant 2011), les calculs nationaux ne se faisaient que tous les trois mois. Des calculs intra-troupeau intérimaires étaient alors réalisés permettant aux éleveurs d’avoir une estimation des évaluations génétiques entre deux calculs nationaux. Dans le programme GenOvis actuel, la fréquence des calculs nationaux ramenée sur base hebdomadaire a permis de retirer les calculs intérimaires qui étaient moins précis, car ils n’utilisaient que les données de l’éleveur (intra-troupeau). De plus, comme les calculs nationaux utilisent l’ensemble des données de la base, les variations très importantes des évaluations génétiques entre deux calculs nationaux, vécues avec l’ancien programme, sont maintenant très rares. En rapprochant la fréquence des calculs nationaux, les évaluations génétiques sont ajustées régulièrement en fonction des données entrées, ce qui limite les grandes fluctuations qui étaient présentes lorsque les calculs nationaux étaient plus espacés. En effet, lorsque beaucoup de nouvelles données sont entrées durant une longue période, issues d’une lignée (mère ou père à bélier) présente chez plusieurs éleveurs, les probabilités de voir une variation importante des évaluations génétiques chez ces brebis ou béliers sont augmentées.

Les calculs nationaux hebdomadaires sont un exemple des nombreuses améliorations apportées à la nouvelle version du programme GenOvis qui est en constante évolution. Plusieurs autres progrès sont à venir afin de mieux répondre aux besoins du secteur ovin. À suivre…

This post is also available in: Anglais

Leave a Reply

  

  

  

You can use these HTML tags

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>